Philosophie

La philosophie de Sri Chinmoy

Interview avec Indian Express

Sri Chinmoy answers – Part 23
Couverture du livre de Sri Chinmoy :
Sri Chinmoy answers, part 23

Voici la traduction d’extraits d’une interview sur la philosophie de Sri Chinmoy, avec le quotidien Indian Express. Ainsi cet entretien qui s’est tenu à Pondichéry (Inde) en juin 1999 est tiré du livre Sri Chinmoy answers, part 23.

Interviewer : J’aimerais connaître votre philosophie très brièvement.

Sri Chinmoy : Ma philosophie est l’acceptation de la vie. Certaines personnes négligent le monde. ils entrent dans les grottes de l’Himalaya. Je ne veux pas ça. Je veux que les gens prient et méditent pour avoir un monde meilleur. Et je veux inspirer les gens à devenir de bons citoyens du monde. Pour cela, nous devons tous prier et méditer et nous devons offrir de la bonne volonté à chaque être humain.

Interviewer : Alors, vous pensez que la paix va se réaliser en offrant de la bonne volonté à chaque être humain ?

Sri Chinmoy : Oui, c’est le seul moyen. Si je vous offre de la bonne volonté et si vous m’offrez de la bonne volonté, nous ne nous querellerons pas, nous ne nous battrons pas. Parce que nous n’offrons pas de bonne volonté envers les uns et les autres, ce monde est plein de conflits et de malentendus. Si nous prions et méditons, nous ne nous méprendrons pas les uns les autres parce que la prière rend notre esprit pur. Si nous avons la pureté dans notre esprit, dans notre cœur, alors nous n’allons pas nous quereller, nous n’allons pas nous battre. Donc, c’est ma très simple philosophie. L’essentiel est l’acceptation de la vie. N’entrez pas dans les grottes de l’Himalaya. Ne négligez pas vos devoirs sur terre. Vous devez effectuer vos tâches.

Je vis en Amérique. Ma sœur est décédée récemment et je suis venue ici pour voir mon frère. J’aurais pu dire: « Je prie, je médite, j’ai des milliers de disciples, je n’ai pas besoin d’aller en Inde. » Non, mon devoir est de venir et d’être ici avec mon frère, alors j’ai annulé mes activités. Je devais aller en Norvège, en Suède, en Irlande et en Pologne, mais j’ai dit : « Non, ma sœur me tient à cœur, ces choses peuvent être prises en charge quelques semaines plus tard. » Dans mon cas, le devoir est d’une importance primordiale.

Ma philosophie est l’acceptation de la vie. Nous devons accepter la vie – ne pas fuir la vie ou entrer dans les grottes de l’Himalaya. Ici sur terre, nous devons offrir de la bonne volonté, de l’inspiration et de l’aspiration. Nous devons aimer et servir l’humanité. Alors seulement ce monde qui est notre peut être transformé. Il y en a beaucoup, beaucoup qui sont politiquement connus, mais intérieurement ils sont les plus sincères amoureux de la vérité et amoureux de Dieu. C’est pourquoi ils sont mes amis. Nous naviguons dans le même bateau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *