Histoires

Les fous et les sages

Histoire de Sri Chinmoy : Les fous et les sages

The Moghul Emperors

The Mogul Emperors, livre de Sri Chinmoy
The Mogul Emperors, livre de Sri Chinmoy

Voici « Les fous et les sages », une histoire de Sri Chinmoy tirée de son livre « The Moghul Emperors » (Les Empereurs Moghols). Ces histoires racontées par leur auteur sont à la fois drôles et pleines d’enseignements. En effet, à travers un humour certain, Sri Chinmoy nous fait passer un message spirituel. Ainsi, dans ce livre qui raconte les aventures des empereurs Moghols, est extrait quelques récits très significatifs de la vie d’Akbar qui seront proposées au fil du temps sur le site.

Akbar est considéré comme le plus grand empereur Moghol de l’Histoire grâce à ses conquêtes, mais également à son ouverture d’esprit. En effet, il réforme profondément son pays et est très intéressé par les questions de philosophie et de religion. Il met régulièrement à l’épreuve son plus proche ministre et conseiller Birbal. Voici ici une des histoires de Sri Chinmoy mettant en scène ces deux personnages hauts en couleur.

Les fous et les sages

Akbar une fois demanda à son ministre : « Birbal, dis-moi, qui sont les gens sages sur terre et qui sont les fous ? »

Birbal répondit : « Votre Majesté, les gens sages sont ceux qui accomplissent leurs tâches et ne laissent rien d’inachevé. Une fois qu’ils ont entrepris quelque chose, ils le terminent. Les fous sont ceux qui ne remplissent jamais leurs devoirs.

« Pourquoi ces gens sont-ils fous? » demanda Akbar.

Birbal répondit : « Ils sont fous parce qu’ils doivent revenir sur terre encore et encore. S’ils ne terminent pas leur travail dans cette incarnation, ils devront le faire dans leur prochaine incarnation. Ils sont fous de revenir sur cette terre encore une fois afin de terminer le travail qu’ils auraient pu faire en une seule incarnation. »

Commentaire

Dans la vie spirituelle, les sages sont ceux qui veulent accomplir leur première et principale tâche dans cette incarnation. Leur seul travail, leur devoir principal, est de réaliser Dieu. Le début de leur travail est l’aspiration, la fin de leur travail est la réalisation.

Les sages savent qu’il y a beaucoup de choses à faire. Ils savent que s’ils ne commencent pas à travailler, ils ne pourront jamais accomplir ce qu’ils veulent accomplir. Ils commencent donc tout de suite avant de perdre l’envie ou la capacité de faire le travail.

Les sages font trois choses correctement. D’abord, ils pleurent pour Dieu. Ensuite, ils deviennent un avec Dieu. Finalement, ils travaillent pour Dieu. Mais les fous ne pleurent pas pour Dieu. Ils ne se soucient pas de devenir un avec Dieu et ils ne veulent pas combler Dieu. C’est la différence entre un fou et un homme sage. Les fous ont la capacité de faire ce travail, mais ils ne l’utilisent pas. À moins d’utiliser leur capacité, à moins d’accomplir leur devoir, qui est la réalisation de Dieu, ils ne seront jamais satisfaits. Donc, les fous doivent commencer à travailler comme les sages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *