Poésie

J’ai désiré étreindre le bonheur

Poème de Sri Chinmoy

J’ai désiré étreindre le bonheur.

Hélas, je n’ai pu attraper qu’un ciel de chagrin.

Tous mes espoirs se sont transformés

En douleurs inimaginables.

Mon cœur d’aspiration s’est trouvé projeté

Dans la gueule de la nuit de la destruction.

Et cependant ma vie agonisante

Tend les bras vers Toi,

Vers Tes Pieds de Protection.

Sri Chinmoy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *